Pôle missionnaire de Montereau
Accueil

menu principal

 

Bienvenue sur le site du Pôle Missionnaire de Montereau.
Vous trouverez sur cette pages des informations sur la vie du Pôle et un calendrier des évènements pour le mois qui vient.
Le menu situé à gauche vous permet d'accéder aux différentes pages du site.

Informations

Editorial de juillet-août

Le Territoire

      L’Eglise, c’est un bâtiment, une communion, des pierres vivantes. C’est aussi un territoire. Il y a quelques années, on racontait que lorsque qu’un préfet réfléchissait sur son territoire départemental, il allait voir l’évêque. Celui-ci était reconnu comme ayant une bonne appréciation du découpage du territoire en fonction de l’histoire, des traditions, des solidarités, du lien social.

      Le monde a changé. Aujourd’hui, l’Eglise par manque de prêtres ne peut plus coller aux territoires. Elle doit regrouper ses forces. 

      Nous venons d’en avoir la preuve avec notre secteur de St Thibault en Bassée. Ce secteur avait du mal à fonctionner depuis qu’on avait rattaché un bout de l’ancien secteur de St Germain en Brie d’avec celui de St Thibault. Trois villages sur le plateau, attirés vers Montereau, n’avaient rien de commun avec les cinq villages de la Bassée. Une longue réflexion vient d’aboutir à la création des deux E.A.P. dans un secteur qui reste unique : St Thibault Nord (Laval en Brie, Salins et St Germain Laval) et St Thibault Sud (Marolles, Courcelles, La Tombe, Barbey et Misy). Ils gardent en commun le prêtre référent, le trésorier, le local, la fête de St Thibault. Pour le reste, chacun élabore ses projets. Laurence Flammarion devient la coordinatrice du Nord et Monique Lévêque la coordinatrice du Sud.

      La question s’est aussi posée pour le secteur de St Nicolas de Seine et Loing et celui de St Vincent en Gâtinais avec la formation de la commune nouvelle de Moret Loing et Orvanne. Cette commune s’étend aujourd’hui sur trois secteurs dont Episy dans le pôle de Fontainebleau. Après réflexion, il a été décidé qu’il n’y aura pas de changement car cela compromettrait des solidarités de village qui fonctionnent bien jusqu’à maintenant.

      Voilà deux réponses différentes à la question du territoire. A chaque fois il a fallu s’adapter pour que la structure soit au service de la mission. En ne le faisant pas, on risque d'épuiser les hommes et les femmes de bonne volonté. Mais rien n’est définitif, restons attentifs !

      Certains d’entre vous vont changer de territoire durant cet été. Observez bien autour de vous la vie des hommes et la vie de l’Eglise et ramenez-nous des idées nouvelles d’organisation, des façons de faire innovantes. Mais surtout même si vous restez sur notre territoire, reposez-vous bien. Bon été !

Chanoine Olivier VATAR

Confluents

Confluents de juillet - août

Feuille d'information du Pôle Missionnaire de Montereau.

Pour plus d'informations consulter le document : Juillet-Août 2021
  Nouveau  

Congés d'ETE

Fermeture du secrétariat et de la catéchèse du pôle
1 parvis Jean-Paul II _ 77130 MONTEREAU

Du 23 juillet au 16 août 2021 inclus

Calendrier

dimanche 15 août
  Nouveau  

Origine et histoire de la fête de l'Assomption

Quelle est l’origine de la fête de l’Assomption ?
    Le jour de l’entrée de Marie au ciel a été célébré au VI° siècle à Jérusalem où se trouvait une église de la dormition. Il était célébré en Égypte le 18 janvier. C’est l’empereur de Constantinople, Maurice (582-603), qui a imposé la date du 15 août pour la fête de la Dormition. La fête est arrivée à Rome au VII° siècle.
    Dans les Églises d’Orient (rites byzantin et copte) on fête la Dormition, c’est à dire le “sommeil” de la vierge et l’élévation de l’âme seule ; c’est la représentation des icônes. 
On appelle cette fête “la dormition de la Sainte Vierge”.
    En occident, Grégoire de Tours, vers 594, a donné la première formulation théologique de l’Assomption. La fête de l’Assomption de Marie a été célébrée au VIII° siècle à Rome où se trouvait une fresque (encore visible) représentant l’Assomption dans la basilique souterraine de Saint-clément. La doctrine de l’Assomption de Marie (elle est élevée au ciel avec son corps et son âme) a été confirmée par les grands théologiens du XIII° siècle Thomas d’Aquin, Bonaventure…

Consécration de la France à la Sainte Vierge en la fête de l’Assomption
    Lorsqu’il a eu la certitude d’avoir un enfant (Louis XIV né en 1638) après 22ans de mariage, Louis XIII en reconnaissance à Marie lui consacra la France.
    Il déclare, le 10 février 1638, qu’il prend la très sainte vierge comme protectrice et patronne du Royaume de France. Il demande que tous les ans, le jour de la fête de l’Assomption, on fasse, dans toutes les églises, commémoraison de sa déclaration à la Grande Messe et qu’après les vêpres on fasse une procession solennelle en son honneur.
    Selon la liturgie, la Vierge Marie est la patronne principale de la France.
    Notre Dame de l’Assomption est aussi la patronne des Acadiens depuis 1881. L’Acadie est une partie du Canada de langue française distincte du Québec. 

 

page validée :    Valid XHTML 1.0 Strict     CSS Valide !       le webmaster